Une nouvelle étude prône la fin du monopole de la SAQ JdQ

Une nouvelle étude prône la fin du monopole de la SAQ, Le Journal de Québec

Une nouvelle étude prône la fin du monopole de la SAQ

Le monopole de la Société des alcools du Québec (SAQ) servirait très mal les Québécois selon une nouvelle étude de trois spécialistes indépendants qui réclament de meilleurs prix, davantage de choix et plus d’efficacité.

Dans un document étoffé de 44 pages obtenu par le Journal, le professeur en économie de l’UQAR, Frédéric Laurin, le chroniqueur en vin Yves Mailloux et l’économiste Paul Daniel Müller soutiennent que la SAQ souffre d’un manque de concurrence.

«Le système monopolistique actuel ne sert en réalité que les intérêts d’un petit nombre de parties prenantes», indique l’économiste Paul Daniel Müller.

Selon les auteurs, la démonopolisation de la SAQ permettrait notamment au gouvernement de réaliser des économies sur le coût des produits achetés et sur le coût de la distribution.

vente de la microbrasserie Le trou du diable à une division de Molson Coors

Vente de la microbrasserie Le trou du diable à une division de Molson Coors, ICI Radio-Canada.ca

Entrevue avec Frédéric Laurin, professeur en économie à l’UQTR au sujet de la vente de la microbrasserie Le trou du diable à une division de Molson Coors

Radio-Canada Mauricie Centre-du-Québec, jeudi 9 novembre 2017

La formidable poussée du vin québécois

La formidable poussée du vin québécois – La Presse+

La formidable poussée du vin québécois

La Presse+, 13 août 2018

La production de nectar a crû de 75 % en trois ans et va quintupler d’ici dix ans. Le consommateur répond présent. Les vignerons plantent de la vigne comme jamais en vue de le satisfaire.UN DOSSIER D’AND

Source: plus.lapresse.ca/screens/aa66798c-1770-418a-9eea-057ecc6db598__7C___0.html?utm_medium=Twitter

Les nouveaux cavistes Voir

Les nouveaux cavistes – Voir

Les nouveaux cavistesLes nouveaux cavistes

Pour vendre de l’alcool, il faut vendre un repas. Mais certains restos jouent avec le flou législatif pour vendre du vin, se rapprochant ainsi du modèle des caves qu’on trouve en Europe. Un bon moyen de contourner le monopole de la SAQ?

vers la fin du monopole SAQ RDI

Vers la fin du monopole de la SAQ? 24/60, ICI RDI

Vers la fin du monopole de la SAQ?  24/60, ICI RDI

20 juillet 2018

https://ici.radio-canada.ca/tele/24-60/site/segments/entrevue/80770/concurrence-alcool-saq-monopole

SAQ l’enjeu n’est pas idéologique Le Devoir

SAQ: l’enjeu n’est pas idéologique

SAQ: l’enjeu n’est pas idéologique

Frédéric Laurin, Libre Opinion, 11 juin 2018, Le Devoir

La vraie problématique n’est pas idéologique: c’est à la base une question de plaisir du vin et de diversité

Le débat sur l’avenir de la Société des alcools du Québec (SAQ) a refait surface avec l’annonce presque simultanée de la Coalition avenir Québec et du Parti libéral du Québec de revoir le modèle d’affaires de la société d’État s’ils se font élire en octobre prochain. La CAQ propose de mettre fin au monopole de la SAQ, pour permettre un meilleur accès aux produits, tandis que le PLQ entend réaliser une étude afin de rendre le système de distribution des vins et des alcools plus efficace, peut-être à travers une privatisation totale ou partielle.

Pour lire a suite: https://www.ledevoir.com/opinion/libre-opinion/529994/saq-l-enjeu-n-est-pas-ideologique

Le pot n’a pas sa place à côté du vin Le Nouvelliste

Le pot n’a pas sa place à côté du vin, Le Nouvelliste

Le pot n’a pas sa place à côté du vin

Brigitte Trahan, Le Nouvelliste, Le dimanche 26 août 2017

Trois-Rivières — À l’écouter parler avec passion des vins et de leurs terroirs, des bières de spécialité qu’il prend plaisir à découvrir au fil de ses voyages à l’étranger, des cigares luxueux qu’il a dégustés en bonne compagnie et de la cave à vin qu’il aimerait posséder en France (s’il pouvait téléporter par magie les bouteilles au Québec!), on comprend pourquoi Frédéric Laurin croit que la Société des alcools du Québec ne devrait pas vendre de cannabis légalisé dans ses succursales d’alcool.

www.lenouvelliste.ca/affaires/le-pot-na-pas-sa-place-a-cote-du-vin-fc748addfdefc45c04ab5a243305b30a

Le monopole de la SAQ a-t-il encore sa raison d'être Michel Lacombe

Le monopole de la SAQ a-t-il encore sa raison d’être? | Faut pas croire tout ce qu’on dit |Michel Lacombe ICI Radio-Canada Première

Le monopole de la SAQ a-t-il encore sa raison d’être?

Radio-Canada, Faut pas croire tout ce qu’on dit, le samedi 29 avril 2017

De sondage en sondage, on confirme que les Québécois remettent en question le monopole de la Société des alcools du Québec (SAQ). Cela va de la privatisation pure et simple à des accommodements pour permettre une plus grande liberté dans l’importation et la vente de l’alcool. Quels sont les avantages et les inconvénients de maintenir la SAQ telle qu’elle est actuellement? Michel Lacombe en discute avec ses invités.

Invités :

Germain Belzile, chercheur associé senior au Département des interventions liées à l’actualité à l’Institut économique de Montréal (IEDM) et maître d’enseignement au Département d’économie appliquée à HEC Montréal

Frédéric Laurin, professeur en économie à l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) et auteur du livre Où sont les vins?

Alexandre Joly, président du Syndicat des employés de magasins et de bureaux de la SAQ

Jessica Harnois, sommelière et animatrice, présidente de Vin au féminin et de Savori expert en cours et animations de vin, et coauteure du guide Un Sommelier à votre table 2, préside en fin de semaine le Salon international des vins et spiritueux de Québec.

Jacques Nantel, professeur de marketing à HEC Montréal et spécialiste du commerce de détail

http://ici.radio-canada.ca/emissions/faut_pas_croire_tout_ce_qu_on_dit/2016-2017/chronique.asp?idChronique=434001

SAQ et concurrence pourquoi pas un projet pilote de cavistes originaux Le Devoir

SAQ et concurrence: pourquoi pas un projet pilote de cavistes originaux?

SAQ et concurrence: pourquoi pas un projet pilote de cavistes originaux? | Opinions

Le Nouvelliste, 12 mars 2017

L’auteur, Frédéric Laurin, est professeur d’économie à l’École de gestion de l’Université du Québec à Trois-Rivières et auteur du livre «Où sont les vins?».

Source: https://www.lenouvelliste.ca/opinions/saq-et-concurrence-pourquoi-pas-un-projet-pilote-de-cavistes-originaux-db97017f00e593e3ce5ae7171627bf5b