Me suivre

facebooktwitterlinkedinyoutube
 

Où sont les vins

Disponible dans toutes les bonnes librairies au Québec.

Le Plan cavistes

Cliquez sur les éléments de l’illustration ci-dessus pour en savoir plus.


Suivre la page Facebook du Plan cavistes:

Le Plan cavistes

Ouverture partielle de la distribution des vins et des alcools au Québec.

Cette proposition consiste à autoriser de petites boutiques de vin (cavistes) à importer, distribuer et vendre les vins et alcools au Québec, en complément de la SAQ. Ce réseau de cavistes permettrait d’offrir aux consommateurs québécois une plus grande diversité de vins et alcools, à des prix plus abordables, ainsi qu’un service à la clientèle dynamique et personnalisé favorisant l’essor de la qualité et de la gastronomie au Québec. Une proposition concrète, facile à mettre en œuvre et politiquement équilibrée.

  • La SAQ reste tel quel. Pas de privatisation!
  • On permet l'ouverture de petits cavistes (boutiques de vins et d'alcools), avec la création d'un nouveau permis d'alcool
  • Les cavistes complètent l'offre de la SAQ: plus de diversité
  • Les cavistes offrent une approche clientèle complémentaire, plus personnalisée, plus dynamiques et plus centrée sur le transfert de connaissances et le plaisir. Pour des exemples, voir mes capsules vidéos sur leplaisirdescavistes.ca
  • La SAQ continue d'approvisionner toutes les communautés du Québec, avec son large réseau de succursale

On peut amorcer cette ouverture partielle par un petit projet pilote, inspiré du cas des camions de cuisine de rue à Montréal.

Québec est ouvert à augmenter la concurrence sur la vente d’alcool

Monopole Inc : Pour une ouverture du commerce des vins et spiritueux

Page Couverture Réduite ImageNotre nouvelle étude qui conclut que le maintien du monopole de la SAQ n’est pas à l’avantage des Québécois. Avec mes collègues Yves Mailloux, président-fondateur, Club des Dégustateurs de Grands Vins et chroniqueur vin au Huffington Post ; ainsi que de Paul Daniel Müller, MA, économiste en politiques publiques et initiateur du présent projet.

 

Ouverture partielle du marché: une étude chiffrée

Impact d’une libéralisation partielle de la distribution des vins et alcools au Québec sur les finances du Gouvernement du QuébecDans cette étude, j'estime l’impact sur les finances du Gouvernement du Québec d’une libéralisation partielle de la distribution des vins et alcools au Québec.

Sur le coup, la concurrence des cavistes se traduirait par une baisse des prix - donc une réduction des marges bénéficiaires - et par une perte de parts de marché pour la SAQ. Mais les impacts à termes sont plus vastes et pourraient contribuer à stabiliser les revenus du Gouvernement du Québec:

  • Croissance de la production des vins et alcools du terroir produits au Québec 
  • Croissance en qualité du marché du vin et des alcools
  • Retombées économiques du développement d’un réseau de cavistes

 

Des explications

Une Libéralisation partielle du marché: Diversité, Qualité et Accessibilité au Québec

Diversité, Qualité et Accessibilité au Québec

Présentation Powerpoint, cliquez ici: Diversité, Qualité et Accessibilité au Québec.

Une Libéralisation partielle du marché: Diversité, Qualité et Accessibilité au Québec

 

 

 

titre bouchon

Dans les médias

Place aux cavistes La Presse

Place aux cavistes, La Presse

Article d’opinion publié dans La Presse Publié le 08 février 2013 à 06h00 | Mis à jour le 08 février 2013 à 06h00 Place aux cavistes On attirerait une frange importante de consommateurs actuellement peu intéressés par le vin, soit à cause des prix trop élevés, soit par manque d’intérêt ou de connaissances oenologiques.Photo David Boily, archives La Presse Voici mon article d’opinion paru dans La Presse le 8 février 2013 Dans une récente chronique, Alain Dubuc propose de briser le monopole de la Société des alcools du Québec, en suggérant, par exemple, l’ouverture du marché à des petits cavistes, mais seulement si cette formule permettait à l’État de recueillir les mêmes revenus. Voilà une idée que je défends depuis plusieurs années. Dans une étude en mars 2012, j’avais justement estimé l’impact d’une telle libéralisation sur les finances du gouvernement du Québec. La libéralisation partielle du marché consiste à autoriser de petites boutiques de vin (cavistes) à importer, distribuer et vendre librement des vins et des alcools au Québec, parallèlement à la SAQ. Ce réseau de cavistes permettrait d’offrir aux consommateurs québécois une plus large diversité de vins et d’alcools à des prix plus abordables, et de bénéficier d’un service à la clientèle dynamique et plus personnalisé. Pour lire la suite: Place aux cavistes

Faut-il mettre fin au monopole de la SAQ Québec 12-30

Faut-il mettre fin au monopole de la SAQ ? | Québec 12-30 | ICI Radio-Canada Première

Faut-il mettre fin au monopole de la SAQ ? Québec 12-30 | ICI Radio-Canada Première, le mercredi 6 février 2013 Le débat vient de refaire surface encore une fois avec une demande de recours collectif contre la Société des alcools du Québec. On reproche à la SAQ d’engranger des profits exorbitants voir déraisonnables au dépend des consommateurs . Faut-il mettre fin au monopole de la Société des alcools du Québec ? Est-ce qu’une plus grande concurrence est souhaitable ? Invités: Kier-Yann Bouteiller, enseignant de sommelerie à l’École hôtelière de la Capitale Frédéric Laurin, professeur en économie à l’Université du Québec à Trois-Rivières ( économie de la distribution du vin et des alcools) http://ici.radio-canada.ca/emissions/Quebec_12-30/2013-2014/chronique.asp?idChronique=272811

Le vin moins cher en Ontario, prouve un chercheur, Le Soleil

Le vin moins cher en Ontario, prouve un chercheur, Le Soleil

Le vin moins cher en Ontario, prouve un chercheur Marc Allard, Le Soleil, 5 février 2013 Les résidents de Gatineau n’ont peut-être pas le droit, mais ils sont nombreux à se rendre à Ottawa pour rapporter du vin de la Liquor Control Board of Ontario (LCBO), l’équivalent ontarien de la Société des alcools du Québec (SAQ). Du point de vue de leur portefeuille, ils ont bien raison, soutient Frédéric Laurin, professeur en économie à l’Université du Québec à Trois-Rivières. En février de l’an dernier, M. Laurin a comparé les prix de 47 vins vendus à la SAQ et à la LCBO. En moyenne, la LCBO est moins chère que la SAQ pour tout type de vin, a-t-il conclu. L’écart est plus grand pour les bouteilles moins chères et il l’est moins pour les plus coûteuses. https://www.lesoleil.com/affaires/le-vin-moins-cher-en-ontario-prouve-un-chercheur-f1cb4bc117029925373cb2307e004303

Les dépanneurs et la vente d'alcool en Ontario Champ libre Radio Canada

Les dépanneurs et la vente d’alcool en Ontario | Champ libre | ICI Radio-Canada Première

Les dépanneurs et la vente d’alcool en Ontario Champ libre | ICI Radio-Canada Première, le mercredi 25 juillet 2012 Frédéric Laurin, professeur d’économie à l’Université du Québec à Trois-Rivières parle de la question de vente d’alcool par les dépanneurs en Ontario comme c’est le cas au Québec. http://ici.radio-canada.ca/emissions/champ_libre/2011-2012/chronique.asp?idChronique=235033&autoPlay=

Des vignerons en colère, LCN, 12 octobre 2009

Des vignerons en colère LCN, 12 octobre 2009 Des vignerons en colère C’est bien connu, les Québécois aiment le vin et en consomment quand même… Pour écouter: www.tvanouvelles.ca/2009/10/12/des-vignerons-en-colere

Le plaisir des cavistes

Le plaisir des cavistesPour voir tout le plaisir que de petites boutiques de vins et d’alcool pourraient amener aux Québécois, je vous invite à visionner mes capsules sur des cavistes originaux et dynamiques : leplaisirdescavistes.ca. A quand un tel plaisir au Québec?

Le Beermania: caviste de bières belges à Bruxelles

La Maison du whisky: caviste de whisky à Paris

La Chope de Lug: caviste de microbrasserie à Lyon [Version censurée!]

L’Étiquette à Bruxelles caviste de vin

D'autres capsules sur le plaisir des cavistes
leplaisirdescavistes.ca

ImageVideo

Les vins québécois

Devine qui vient souper?

Les vins québécois débarquent dans les supermarchés et dépanneurs du Québec. On peut enfin les acheter partout au Québec, dans votre détaillant préféré. Notre prédiction: cela va permettre de multiplier par cinq leurs parts de marché d'ici 2-3 ans. Voyez pourquoi ici!

Les vins québécois peu présents à la SAQ. Pourquoi?

 

Le Plan cavistes