Conte du Nouvel An : Greta et les quatre chevaliers de la substitution , La Presse

Article d’opinion, La Presse+, Publié le 12 janvier 2020 à 12h00

En ce début d’année 2020, la petite Greta regardait la neige tomber doucement, à travers la fenêtre du salon de sa demeure à Stockholm. Bien calée dans un grand sofa de cuir chaud et douillet, elle songea à son long pèlerinage des derniers mois, à tenter de convaincre les gouvernements d’agir promptement contre le réchauffement de la planète. Un sentiment d’épuisement et de lassitude l’envahissait. « Tout avance si lentement… », pensait-elle.

Pour lire la suite: https://www.lapresse.ca/debats/opinions/202001/11/01-5256478-conte-du-nouvel-an-greta-et-les-quatre-chevaliers-de-la-substitution.php?fbclid=IwAR38hlgpVGVUcez1jMk4GdVOjBQG9N2s_kQgKuJhxEDu7fyfrFiHrCUMIY0

 

SAQ: non à la privatisation, oui aux cavistes, La Presse

Article d’opinion, La Presse, 11 mai 2019

SAQ: non à la privatisation, oui aux cavistes

Il y a un entêtement à considérer le débat sur la Société des alcools du Québec (SAQ) uniquement à l’aune de la privatisation. Personne ne propose cette option, ni la CAQ dans ses propositions électorales, ni le précédent gouvernement libéral, ni même l’Institut économique de Montréal !

Pour lire la suite: www.lapresse.ca/debats/opinions/201905/10/01-5225644-saq-non-a-la-privatisation-oui-aux-cavistes.php?fbclid=IwAR0k2LMfMKRKE86NC3f5-I8eMdla-jA4MPvuUJKErQcbGH484gjnnhNxTvk

Les arts, la culture et la beauté: étonnants moteurs du développement économique pour la Mauricie, Le Nouvelliste

Les arts, la culture et la beauté: étonnants moteurs du développement économique pour la Mauricie

Article d’opinion, Le Nouvelliste, 30 décembre 2017

Les arts, la culture et la beauté: étonnants moteurs du développement économique pour la Mauricie

L’auteur, Frédéric Laurin, est professeur en économie au département des Sciences de la gestion de l’Université du Québec à Trois-Rivières, ainsi que chercheur à l’Institut de recherche sur les PME.

Les arts et la culture représentent non seulement un secteur d’activité porteur pour la diversification de la Mauricie, mais aussi un vecteur de développement économique majeur.

Les arts et la culture est l’un des pôles d’activités des plus importants de la Mauricie. Générant un PIB annuel de 227 M$ et plus de 4000 emplois, les arts et la culture représentent un poids économique supérieur aux industries de la fabrication de meubles, de produits métalliques et de produits en bois, qui sont pourtant reconnues comme étant des spécialisations de la Mauricie.

www.lenouvelliste.ca/opinions/carrefour-des-lecteurs/les-arts-la-culture-et-la-beaute-etonnants-moteurs-du-developpement-economique-pour-la-mauricie-ab181b836d80bf365a1be2fb54f8b0aa

SAQ et concurrence: pourquoi pas un projet pilote de cavistes originaux?

SAQ et concurrence: pourquoi pas un projet pilote de cavistes originaux? | Opinions

Le Nouvelliste, 12 mars 2017

L’auteur, Frédéric Laurin, est professeur d’économie à l’École de gestion de l’Université du Québec à Trois-Rivières et auteur du livre «Où sont les vins?».

Source: https://www.lenouvelliste.ca/opinions/saq-et-concurrence-pourquoi-pas-un-projet-pilote-de-cavistes-originaux-db97017f00e593e3ce5ae7171627bf5b

SAQ: à vaincre sans péril, on triomphe sans gloire

Ma réponse à Mme Sandrine Thériault, présidente du Syndicat du personnel technique et professionnel de la SAQ (SPTP-SAQ).

À vaincre sans péril, on triomphe sans gloire. C’est par la concurrence que la SAQ deviendra encore plus dynamique, innovante et efficiente. Et par l’apport des petits cavistes, nous pourrons augmenter le choix de produits disponibles au Québec, offrir une expérience client plus personnalisée, et donner aux consommateurs un meilleur prix…

Lire le texte d’opinion au complet: https://www.lesoleil.com/opinions/point-de-vue/saq-a-vaincre-sans-peril-on-triomphe-sans-gloire-f757ddb683da974f9a7639e4f06aa94c

Des cavistes à la rescousse

OPINION
Des cavistes à la rescousse

Le modèle des camions de rue pourrait être appliqué à l’alcool et favoriser une plus grande diversité de produits

Mon article d’opinion paru dans La Presse, 11 juillet 2015.

Pourquoi ne pas essayer, dans un premier temps, un petit projet pilote permettant l’ouverture de cinq à huit petits cavistes indépendants ? Le choix des cavistes se ferait par appel à candidatures. Chacun devra présenter un concept de boutique spécifique et original. Le gouvernement sélectionnerait les concepts apportant le plus de valeur ajoutée aux consommateurs, en termes d’originalité et de choix, mais aussi de localisation (pas seulement Montréal et Québec).

Pour lire l’article:
Les cavistes à la rescousse!